Apprentissage : Jean Castex prolonge les primes à l'embauche jusqu'à la fin de l'année 2021

Lors d’une visioconférence ce lundi, Jean Castex et Bruno Le Maire ont échangé avec les organisations syndicales et patronales sur l’apprentissage et les solutions envisagées. Voici ce qui a été annoncé.

Quelles mesures ?

À l’issue, le Premier ministre a annoncé la prolongation des deux grandes aides à l’embauche des apprentis, qui devaient initialement s’arrêter à la fin du mois de mars :

    • La prime à l’embauche d’apprentis (prolongée jusqu’à la fin de l’année)
    • La prime à l’embauche de jeunes en CDI ou en CDD de plus de trois mois (prolongée jusqu’à la fin mai)
twitter elisabeth borne

Conditions et montants

Pour bénéficier de cette aide, les entreprises ont quelques critères à respecter :

  • Le diplôme ou le certificat professionnel délivré à la suite du contrat d’apprentissage ne doit pas dépasser le niveau Bac +5
  • Toutes les entreprises peuvent en bénéficier pour la 1ère année de formation, y compris celles de plus de 250 salariés si elles comptent au moins 5 % d’alternants dans leur effectif en 2021 (Le seuil d’effectifs peut être abaissé à 3 % si la progression d’embauche de contrats d’apprentissage ou de professionnalisation en cours de l’année 2020 est d’au moins 10 %).

Quels sont les montants ?

  • 5 000€ maximum pour la première année si l’apprenti est mineur
  • 8 000€ maximum pour la première année si l’apprenti est majeur

Comment se passe le versement ?

L’aide est accordée et versée automatiquement après que l’employeur ait transmis à OCAPIAT (OPCO de l’agroalimentaire) le contrat d’apprentissage signé.

L’employeur envoie ensuite sa déclaration sociale nominative (DSN) et mentionne les informations concernant cette nouvelle embauche. L’aide est versée à l’employeur chaque mois lors de la première année du contrat d’apprentissage.

maitre d'apprentissage et apprentie

Vous souhaitez recruter un alternant ?

À elle seule, la prolongation des aides au recrutement d’alternants va représenter un effort budgétaire de 2,4 milliards d’euros pour l’État. “Mais le gouvernement estime qu’il est une nécessité“, a déclaré Jean Castex.

Avec cette mesure, le chef du gouvernement souhaite donner de la visibilité et une marge de manœuvre à tous les acteurs de l’apprentissage : les futurs apprentis, les parents, les établissements de formation (CFA) et les entreprises qui souhaitent recruter.

 

Vous souhaitez recruter un apprenti pour la rentrée de septembre 2021 ? C’est par ici !

Je souhaite recruter un apprenti