Mobilité internationaleUne FAQ pour t'apporter toutes les réponses ✈️

Quand et Combien de temps partir ?

Dans le cadre de la mobilité internationale et en fonction de la formation de l’apprenti, la durée de la mobilité peut être plus ou moins longue (8 à 12 semaines environ).

Une seule période de mobilité est prévue par l’IFRIA Ouest sur l’ensemble de la formation.

La mobilité doit se dérouler sur le temps en entreprise.

Quelle est la durée des démarches administratives ?
Lors de la préparation du projet de mobilité internationale, l’apprenti doit informer le coordonnateur de sa formation ainsi que l’IFRIA OUEST et faire valider son projet de mobilité par une pré-convention. 

Une convention de mobilité lui sera ensuite envoyée et des documents lui seront demandés. 

Il faut compter au minimum 3 mois pour réaliser l’ensemble des démarches administratives liées à la mobilité internationale.  

La convention doit être renvoyée intégralement complétée et signée à l’IFRIA 60 jours avant le départ, accompagnée de tous les documents demandés. 

Toute convention incomplète ne sera pas prise en compte (signature manquante, information non communiquée). 

Trajet de la convention de mobilité internationale

Qu’implique la mise en veille du contrat d’apprentissage en termes de congés payés, rémunération …

  • L’apprenti fait toujours partie de l’effectif de l’entreprise 
  • Pas d’acquisition de congés payés  
  • La rémunération peut être maintenue sous la forme de primes mais ce n’est pas une obligation pour l’entreprise. 

Quelle est la différence entre une mobilité courte et une mobilité longue ?

Mobilité courte :

Inférieure à 4 semaines, il n’y a pas de mise en veille du contrat, la rémunération est maintenue.

L’apprenti est sous la protection sociale de l’entreprise française

 

Mobilité longue :

Supérieure à 4 semaines, le contrat est mis en veille. Il n’y a pas de maintien de rémunération.

L’apprenti repasse sous le statut « étudiant » pendant la période de mobilité et est sous sa propre responsabilité (temps personnel) et celle de l’IFRIA Ouest (temps en entreprise étrangère).

Au niveau de la couverture sociale de l’apprenti ?

  • Pour une mobilité inférieure à 4 semaines, c’est l’entreprise qui assure la protection sociale de l’apprenti.

 

  • Pour une mobilité supérieure à 4 semaines, l’apprenti passe sous le statut « étudiant » pendant la période de mobilité longue. L’IFRIA Ouest prend en charge la garantie responsabilité civile pendant 90 jours.

 

  • Pour une mobilité supérieure à 90 jours, l’apprenti doit fournir une attestation prouvant qu’il est bien couvert au-delà de cette période.

 

En cas de rémunération par l’entreprise étrangère l’apprenti passe sous le statut de salarié. Il sera sous la protection sociale du pays d’accueil.

 

En fonction de la destination, des démarches auprès de la caisse primaire d’assurance maladie sont à effectuer par l’apprenti, avant son départ et son retour.

 

Il est fortement recommandé à l’apprenti de souscrire une assurance complémentaire qui le couvrira sur son temps personnel (soir, week-end).

Quels sont les frais annexes à prévoir ?

Pour l’apprenti, les frais à prévoir sont :

–             les frais de transport Aller / Retour

–             les frais d’hébergement

–             les frais de restauration

Certains frais ou une partie peuvent être pris en charge par l’OPCO de l’entreprise du contrat d’apprentissage sur présentation de justificatifs.

N’hésitez pas à contacter l’IFRIA Ouest pour en savoir plus.

L’apprenti ne doit pas avancer de frais tant que l’IFRIA Ouest n’a pas validé la convention.

Quelles sont les aides possibles pour une mobilité étrangère ?
Par les OPCO :

Les frais ou un forfait peut être pris en charge par l’OPCO l’entreprise du contrat d’apprentissage sur présentation de justificatifs :

 

  • Frais de repas (par ex : forfait de 3€ HT / repas / jour)
  • Frais d’hébergement (par ex : forfait de 6€ HT / nuit)
  • Frais de transport (dans la limite d’1 A/R en classe économique)

 

 

Par les régions / départements :

Certaines régions / départements allouent une bourse dans le cadre de la mobilité internationale.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de votre région pour en savoir plus.

Par les entreprises :

Dans le cadre d’une mobilité internationale dans l’une des filiales de l’entreprise française, certaines entreprises peuvent financer le coût du transport, hébergement …

Quelles sont les obligations des employeurs étrangers ?
C’est le droit du travail de l’entreprise étrangère qui s’appliquera. L’entreprise étrangère est tenue de respecter également les termes de la convention de mobilité.
Qui contacter en cas de problème à l’étranger ?
Vous devez dans un 1er temps contacter l’IFRIA OUEST par l’intermédiaire de votre coordonnateur ou référent mobilité au 02 98 64 55 51. 📞

aide caution logement apprentissage

Quelques liens pour vous aider à préparer votre mobilité internationale

➡️ Où partir, à quel budget, préparer son départ, quelques témoignages ici !

 

➡️ Conditions d’entrée et de séjour dans un pays (visa, santé …), situation sanitaire, coordonnées de l’ambassade de France, du consulat …

 

➡️ Informations sur la protection sociale à l’internationale.

 

➡️ Informations sur la carte Européenne d’assurance maladie (CEAM).

 

➡️ Portail ARIANE.

Mobilité nationale

Trajet de la convention de mobilité nationale
Durée des démarches administratives ?
En cas de mobilité nationale, l’apprenti doit informer son coordonnateur de formation ainsi que l’IFRIA OUEST.

Une convention de mobilité lui sera envoyée et des documents lui seront demandés.

Il faut compter minimum 2 mois pour réaliser l’ensemble des démarches administratives liées à la mobilité nationale.

La convention doit être renvoyée intégralement complétée et signée à l’IFRIA 30 jours avant le départ accompagnée des documents demandés.

Existe-t-il des aides pour la mobilité nationale ?
Non, il n’existe aucune aide à la mobilité nationale. 😢
Quel sera le statut du contrat d’apprentissage pendant la mobilité nationale ?
Le contrat ne sera pas mis en veille.

L’apprenti sera rémunéré par l’entreprise d’accueil ou par l’entreprise de son contrat d’apprentissage.